La ville de Vallfogona de Ripollès se trouve dans une vallée ouverte exposée au soleil qui donne la main a la voisine Garrotxa. Dans un point determiné du chemin sinueux à Olot, on peut observer pendant les premières heures du matin, si la météorologie est bonne, toute la valléee couverte de brouillard, créant un effet optique unique d’ une mer de brouillard.

La ville a une surface de 38 km.2 et une population de l’environ de 250 habitants. Situé dans la contrée du Ripollès, confine au nord avec Sant Joan de les Abadesses, par Puig Estela, au sud avec les villages de Vidrà et Llers par Milany et Santa Magdalena; a l’est avec Riudaura par le port de Canes et Sant Bernabé, et avec Ripoll a l´ouest. L’ environment privilegié naturel qui l’ entoure le change en un lieu unique pour jouir de la nature pendant toute l’ année. Faire une randonnée, découvrir des routes btt, se promener, chercher des champignons ou des fruits sauvages, se baigner dans les mares de la rivière, observer les gamins (des vautons, cemicales…) sont seulement quelques possibilités qui nous offrent les endroits de Vallfogona.

D’ une origine mediévale, Vallfogona dispose d’un centre historique de grand intérêt assigné a l’ Invantaire du patrimonie historique de Catalunya. Anciennement entouré de murailles, l’ intérieur est seulement accessible au moyen de trois portaux; le portail de la muraille, le portail orienté à l’ ouest (qui donnait vers le chemin ancien vert de Ripoll), et celui-là de midi où le chemin vers le château de Milany, en passant par le pont médiéval. L’ ensemble architectonique est présidé par une place centrale autour de laquelle les maisons ont été construites, et les rues qui suivent son cours jusqu´à se joindre à l’ enceinte du chateau, origine et racine du village. Malheureusement, le château, aussi connu comme “La Sala” n’ est pas visitable de nos jours puisque c’ est un patrimonie privé. À son côté nous pouvons apprécier les ruines de   l’église ancienne du siècle XII, connue comme Mare de Déu del Pòpul, son clocher de plant carrée suit encore imperturbable devant le passage du temps.

Un autre édifice emblématique est l’église imposante paroissalle de Sant Julià, consacrée dans 961 par l´évêque Ato de Vic, située dans le chemin vers la source de La Tosca et le château de Milany. On s’occupe actuellement pour sa récuperation. Devant la façade romaine qui préside l’ entrée principale, se trouve notre Reliquier déjà connu. La construction du XVIIe. siècle qui s’ employait pour conjurer les orages et les esprits mauvais, qui s’ est érigé comme inspiration pour donner un nom à notre logement.

Les ermitages de Santa Cecília y Magdalena , l’ église de la Salud, les restes du château de Milany (originaire du Xe. siècle, dans différentes époques de son histoire, il avait formé part des domaines des abbesses du monastère de Sant Joan ou du vicomte de Besalú), le gisement de la Teuleria del Pinetar (ancient four de tuiles et de briques que l’ on croit a été dans un fonctionnement jusqu’à un bien entré le XIX siècle et qui s’ est trouvé au milieu du bois grâce à l’ information verbale apportée par un voisin), le Torrent de la Masica , le bois précieux de hêtres vers le ruisseau de Llastanosa…, ce sont          d’ autres lieux d’ intérêt liés à le village, evocateurs et indispensables.