Vallfogona de Ripollès est un petit village avec la charme qui jouit d’une situation priviligiée à mi- chemin entre Ripoll, capitale de la contrée et Olot, capitale de la contrée de la Garrotxa. Les deux territoires ont un grand intérêt orienté à : la culture, la gastronomie, l’ excursionisme, la randonnée, des rutes btt, la nature et l´environment, (faune et la flore)… Les options sont multiples; on peut faire la découverte du Roman du Ripollès, avec ses deux monastères emblématiques de Ripoll et Sant Joan de les Abadesses, et la rute merveilleuse des volcans de la Garrotxa, en passant par les pistes de ski de Núria et Vallter, la fageda d’ en Jordà , les édifices modernistes d’ Olot ou la dégustation des “bijoux” gastronomiques des deux contrées (quelques restaurants détenteurs d’ étoiles Michelin ).

Si nous décidons d’ avoir un séjour tranquile et paisible sans nous déplacer beaucoup, Vallfogona et ses environs nous offrent aussi un univers de possibilités. Nous soulignons ensuite quelques activités à faire:

Se promener dans le centre historique du village , d’ origine médiévale avec les vestiges qui nous remontent jusqu’ au XIIe. siècle. Indispensables; le château, le pont médiéval, le clocher de l’ église ancienne de la Mare de Déu del Pòpul,   l’ église de Sant Julià, le Reliquier et l´église de la Salut.

Visiter la collection municipale de fossiles Josep Maria Jubells. Josep Maria Jubells a été recteur de Vallfogona entre 1984 et 1990, l’année dans laquelle il est mort à cause d’ un accident de voiture . Une personne aimée et respectée par les habitants de Vallfogona . Sa famille a cédé sa collection particulière de fossiles et minéraux au village. La géologie extraordinaire de la zone la change en terre enclive à la présence de fossiles et minéraux , et Josep Maria Jubells a uni une collection de presque 400 pièces de nature distincte: mollusques, des mineraux, fossiles, des restes squelettiques d’organismes marins , originaires d’ une recherche , des donations, des achats, ou d’ echanges. La grand collection augmentait grâce à d’ autres donations de particuliers et du musée geologique du seminaire de Barcelone. On peut visiter dans la dépendence de la mairie dans l’ horaire du bureau.

Visite à l’ ermitage de Santa Cecília de Regord. Située dans le “Mas Regord” à vingt kilomètres du village, nous trovons ce petit bijou du siècle XI. Bien qu’ il soit actuellement presque dans les ruines , nous pouvons encore apprécier     l’ arc ogival à   l’ ouverture de l’ abside et la porte adovelade. Elle a été affectée par les tremblements de terre de 1428 et au XVII siècle toute la couverture est reconstruite.

Excursion et visite à l’ermitage de Santa Magdalena de Cambrils. Depuis Vallfogona nous pouvons commencer cette belle promenade à travers de jolis hêtraites et des ruisseaux transparents. Sans complication (environ 45 minutes), le chemin nous conduira jusqu’à l’ ermitage humble de Santa Magdalena, qui selon les indices a été édifié au XIIe. siècle . Dans les fichiers paroissiaux nous trovons des référances à son culte au cours description siècles XVI et XVII. Elle a été cataloguée comme romaine, bien qu’ il y ait une controverse à ce sujet, puisque certains de ces caracteristiques ne semblent pas correspondre à ce style. Son atrium découvert et le clocher de campanile attribuent au paysage une image pittoresque. Il contient encore dans son intérieur une image gotique en albâtre.

Se promener dans le bois jusqu’ à trouver le gisement de la Teuleria del Pinetar. Il ne s’ agit pas d’ une fouille arquéologique au sens strict du mot. C’est un four ancien de production de tuiles et de briques qui avait fonctionné jusqu’à bien entré le siècle XIX. La production obéissait à la nécessité du village d’ être approvisionné en tuiles et briques quand il y avait demande. C’est une construction de plante rectangulaire de pierre sèche disposée dans deux parties; La zone inférieure avec le four et la supérieure de cuisson. Il s’ est trouvé grâce a l’ information apportée par un voisin.

Jouir de la flore et la faune de la zone. Nous pourrons prendre un vif plaisir à l’ observation du vol du criblage ou des vautons, du charbonnier paludéen timide (abondant dans le Ripollès et la Garrotxa, mais très difficile de voir dans d’ autres territoires), et avec de la chance voir le très rare Papillon Élisabéthain qui a trouvé à vallfogona un habitat idéal. La fascination qui suscite ce papillon a fait que nous lui dédions une partie spéciale dans cette web, et qui est le leitmotiv de notre image graphique. C’ est un exemplaire nocturne de grande taille et de beauté caractérisé par le predominant vert intense.

S’ approcher jusqu’à la source de la Tosca, aussi nommé, grotte des enchantés grâce à une légende de naïades aquatiques qui, selon lo folklore collectif, là habitaient. La Tosca est une formation rocheuse de quelques dizaines de mètres d’épaisseur que l’ on formait à partir de la lente et continue déposition au cours des siècles , du carbonate de calcium dissous dans l’ eau de la source. La perre Tosca ou travertino est un type de roche calcaire très poreuse et légère provoquée par la précipitation du carbonate de calcium autour des sources et de lacs. Souvant, la précipitation de ces mineraux se produit sur des restes végétaux et de mousses, et la roche les attrape en prenant sa forme. Par cette raison, la prolifération de fossiles dans cette zone.

Excursion et visite aux restes du château de Milany. Une précieuse route de randonée d’ environ 17 km et 900 mètres de dénivellement accumulé. Durant le chemin parfaitement signalisé, nous pourrons marcher par un bel hêtraie qui dans l’ automne est à son apogée cromatique, nous pourrons nous refraîchir dans les mares du ruisseau de Vallfogona et croiser le pont médieval qui date du XIV siècle, et construit par les messieurs de Milany pour unir le chemin du câteau avec le village. Le château date du Xe siècle. Pendant les siècles X et XI, il a été habité par la famille Milany par commande des comtes de Besalú. Par la suite il est passé aux comtes de Barcelone, et plus tard aux vicomtes de Bas, bien qu’ il est retorné aux mains des Milany, grâce à un rachat effectué par Raimón Milany dans 1335. Quelques années plus tard les messieurs l’abandonneraient pour vivre plus confortablement dans le village ( dans le château qui se trouve dans le noyau historque). Actuellement seulement des restes peu abondants se conservent: Une partie du mur d’ un tour, et les ruines d’ une chambre, bien qu’ il eût compris une église et un cimetière. La vue dès ce point est spectaculaire. Nous pouvons apercevoir les pyrénées, dès le Puigmal au Costabona , La serra Cavallera et le Taga, el Canigó et les montagnes de la Garrotxa, Le Puigsacalm, les montagnes de Montserrat, Le Pedraforca, Le Montseny et La Plana de Vic. Un panneau de renseignements nous aidera à identifier les montagnes.

Découvrir el Torrent de la Masica suivant la route à pied de deux kilomètres par le chemin ancien de la Barraca, autor du torrent de la Masica jusqu’ au chemin ancien de la charrette qui va depuis Llastanosa jusqu’ à la barraca. La route qui est parfaitement signalisé nous conduira par les belles mares du torrent jusqu’ arriver au saut spectaculaire de la costa de Llastanosa. Durant le chemin nous pourrons jouir de la flore et la faune typiques des torrents des pré-pyrénées.

S’enfoncer dans la route magique des souffleurs de Beví (Nous aurons besoin de nous déplacer quelques kilomètres en voiture jusqu’ arriver au point de départ de l’ excursion). C’ est une hêtraie touffu dans la frontière entre les contrées d’ Osona et le Ripollès. C’est un lieu très spécial qui semble tiré d’ un conte de fées. Il s’ agit des souffleurs de Beví (ou Babí), situés dans le versant nord es montagnes de Bufadors (terme minicipale de Santa Maria de Besora, Osona).     C’ est l’ ensemble de cavités ou des fentes, ou un courant d’ aires généré et il sort. Nous pouvons écouter comme il siffle dans son intérieur et sentir le froid qu’ ils détachent. Les souffleurs sont ancrés dans une zone allonguée et étroite avec un prope microclimat, fraîche, ombragée, avec de grandes roches couvertes de mousse et avec une végétation particulière, puisque ses caracteristiques uniques font que dans cet space nous trouvons les espèces qui habitent normalment à une plus grande altitude. C’est le cas de l’ aquiline (aquilegia vulgaris), le martagon (lilium martagon), ou le bouton d’or (ranuculus repens). Bien que ce soit une excursion sans difficulté on doit faire attention aux cavités qui peuvent exister dans le sol. De toutes les cavités , la numero 8 détache avec 52 mètres de profondeur, presque 400 mètres de parcours et six bouches d’ accès.

Visiter Llaers (Nous aurons besoin de nous déplacer quelques kilomètres en voiture jusqu’ arriver au point de départ de l’ excursion) et visiter les Baumes del Teixidor. Une bauma ( en Catalan) est une dépression d’ un versant de mur qui offre un refuge par sa concavité sans arriver à la profondeur d’ une grotte. Celles qui nous occupent on été habitées pardes groupes de personnes depuis temps immémoriaux jusqu’à entré le XXe siècle. D’ abord, nous trouvons la bauma du Teixidor avec un saut précieux d’ eau, après la bauma de Baumassa, préparée de nos jours pour savegarder le bétail et, finalment, la bauma des fleus, la plus travaillée à un niveau constructif, en détachant la conduite de l´eau jusqu’ au même habitacle (les persones âgées racontent que quelqu’ un avec problèmes de mobilité habitait là et qu’ ils on réussi a canaliser l’eau même à l’intérieur du bauma pour qu’ elle pût boire sans difficulté).

Si en plus des routes indiquées nous voulons plus explorer le territoire, le village est assigné au réseau de sentiers Itinerànnia qui applique le concept de réseau dans des aires rurales, en permettant d’ arriver à n’ importe quel point du territoire, et se mouvoir avec liberté et sécurité par la zone. Elle unit les contrées du Ripollès , La Garrotxa et Alt empordà.

Il faut souligner que l’environment naturel de Vallfogona est encadré à l’ intérieur de l’ espace d’intérêt naturel des montagnes de Milany- Santa Magdalena et Puigsacalm-Bellmunt distingué par la Generalitat de Catalunya.